La vie de

Franck

Dubosc

2018 2010 2008 2006 2004 2002 1999 1998 1996 1987 1984 1963

Fifty Fifty

Franck revient une nouvelle fois sur scène avec un sixième spectacle, Fifty Fifty, au contenu très tranché. Affaire à suivre…

Silence, ça tourne

Avec Tout le monde debout, il passe pour la première fois derrière la caméra tout en donnant la réplique à Alexandra Lamy. Réalisateur, scénariste et acteur, il endosse toutes les casquettes et s’essaye enfin à la direction de film.

Humoriste ET comédien

Les années 2010 sont marquées par ses participations à de nombreux succès de la comédie française sur grand écran. On recense ainsi : Bienvenue à bord en 2011, Les Seigneurs en 2012, Boule & Bill en 2013 ou encore Fiston en 2014 et Camping 3 en 2016.

Elles marquent aussi une prise de risque avec des projets plus dramatiques, comme en 2012 avec 10 jours en or. Et la sortie de son nouveau spectacle Franck Dubosc à l’état sauvage en 2013.

Le devoir de mémoire

Il présente son quatrième spectacle, Il était une fois… Franck Dubosc, dans lequel il relate les expériences de sa vie. De son enfance, en passant par son adolescence et les interrogations de sa vie d’adulte.

Franck & Fabien

Sous la direction de Fabien Onteniente, il signe son premier grand succès sur grand écran avec Camping, dont il est également scénariste. Il incarne Patrick Chirac, icône de la France profonde, séducteur maladroit et adorable beauf.

Une réussite. il devient un réel acteur aux yeux des spectateurs français et se concentre désormais sur une carrière au cinéma. Sa relation avec Onteniente se poursuit avec deux suites de Camping, en 2009 et 2016 ainsi qu’avec Disco en 2009.

Les feux de la rampe

Son troisième spectacle est intitulé Romantique ; il demeure jusqu’à aujourd’hui l’un de ses plus grands succès. Bataclan, Olympia ou encore Palais des Sports, toutes les salles croulent sous les rires.

C’est également la sortie du DVD Pour toi public, véritable succès commercial dans lequel il interprète plusieurs personnages.

Québécois d’adoption

Son second spectacle J’vous ai pas raconté débute dans la célèbre salle du Splendid, avant d’être reconduit à la Comédie de Paris en 2000, à la Comédie Caumartin en 2001 et enfin à l’immense Olympia Bruno Coquatrix ainsi qu’au Zénith de Paris en 2002.

L’an 2000 sans bug

En 1999, il est reconnu comme étant la révélation de l’année par le festival Juste Pour Rire de Montréal. Il y fera la connaissance de Stéphane Rousseau, étoile montante de l’humour québécois avec qui il animera souvent le festival. Il ne lui manque que l’accent…

Franck, 1er du nom

En cette année sacrée de Coupe du Monde, Franck Dubosc se produit au Théâtre de Dix-Heures avec son premier one man show : Du beau, du bon, Dubosc. On en dit du bien.

Les lumières du Café

En rencontrant Élie Semoun qui forme alors un duo comique avec Dieudonné, Franck Dubosc lance réellement sa carrière d’humoriste et atterrit rapidement - et sans se brûler s’il vous plait - sous le feu des projecteurs…

De leur rencontre vont naître les désormais cultes Petites annonces d’Élie dont Franck est également le co-auteur. Mouss Diouf le lance sur la scène du Café du Trésor, où il joue deux fois par mois.

Au service de la Reine

Après quelques apparitions à la télévision et au cinéma, c’est en Angleterre que sa carrière décolle. Il décroche l’emploi du French Lover dans Coronation Street. God save Franck !

A nous les garçons

Premier film de Franck Dubosc

Il était une fois dans l’ouest

C’est au coeur du Petit Quevilly, en Seine-Maritime que tout commence. Franck Dubosc voit le jour, le 7 novembre 1963. Qui pouvait alors imaginer que la Normandie venait d’accueillir l’un de ses nouveaux ambassadeurs ?

Si c'est au Petit Quevilly qu'il est né, c'est bien au Grand Quevilly, dans la banlieue rouennaise qu'il a grandi. La scène l’attire dès le collège, période durant laquelle il monte quelques spectacles, et sillonne la Normandie sur sa mobylette avec sa bande de copains, les « Puceaux Sauvages »…